samedi, mai 16, 2009

Bilan soirée RIA / RDA du JUG Poitou Charentes

Comme indiqué sur ce billet, j'étais présent à la soirée RIA / RDA (Rich Internet Application et Rich Desktop Application) organisée pour le JUG Poitou-Charentes. Pour cette session, le JUG s'était déplacé dans la ville de Niort.

Trois présentations d'une durée moyenne de quarante minutes ont été données autour de trois technologies : GWT (Google Web Toolkit), Flex et Eclipse RCP. Les orateurs (Antony Quinault, Jérome Creignou et Alexandre Borgoltz) sont du métier : du chef de projet à l'architecte technique. Ils travaillent principalement pour de grandes mutuelles niortaises. Le contexte est clair, ces présentations sont dispensées par des personnes ayant de forts retours d'expériences et surtout ce sont des technologies employées et déjà utilisées en production. Au niveau de la structure de ces présentations, elles ont pratiquement suivi la même trame : le contexte de l'entreprise, la justification du choix de cette technologie par rapport à d'autres (des comparatifs précis ont été donnés), une présentation rapide de la technologie et un retour d'expérience.

Suite à ces présentations et aux questions que j'ai pu être amené à poser, je constate que, du moins pour GWT et Flex, ces technologies sont très puissantes mais malheureusement je regrette qu'il n'y ait pas assez d'outillage pour le développement de la couche graphique. Où sont ces environnements de construction d'IHMs (ces fameux GUI-Builders) qui facilitent grandement les développements des interfaces? C'est un fait dans le monde Java, l'habitude est de construire les interfaces graphiques de manière programmatique et ce besoin d'outils n'est pas une priorité. Pour nuancer, il y a tout de même des outils comme Netbeans avec le GUI-Builder Matisse, FlexBuilder pour le développement d'IHMs autour de Flex ou WindowBuilder pour le développement d'IHMs autour de GWT ou des technologies de la plateforme Eclipse (SWT, JFace, Eclipse Form, ...). Toutefois, soit ce sont des outils incomplets soit ils sont payants. Mais bon, face à un Microsoft Visual Studio .NET qui décrit les interfaces en XAML permettant ainsi de couvrir toutes sortes de technologies différentes, les outils cités précédemment ne font pas le poids. Certes ces outils ne sont pas indispensables mais si on souhaite que ces technologies dédiées aux interfaces homme-machine puissent s'imposer (facilité d'utilisation et gain de productivité) il faut pouvoir fournir aux développeurs qui le souhaitent ce type d'outils.

L'avenir est peut être à la modélisation de haut niveau des interfaces, comme l'a précisé Antony Quinault lors de la session GWT. Dans ce sens, je peux citer le framework eFace de la société Soyatec. eFace permet aux développeurs de décrire ces interfaces homme-machine en XAML. Le framework s'occupe alors de générer en SWT, Swing ou autre. Un des avantages pourrait être alors d'utiliser le GUI Builder de Visual Studio pour décrire les IHMs. A noter également que des membres de Soyatec sont contributeurs de la nouvelle version d'Eclipse e4 en cours de développement. Je vous laisse donc imaginer la suite ...

Pour revenir à la soirée du JUG Poitou Charentes, la société SERLI sponsor de l'événement et SUN France ont généreusement offert des présents et tout s'est terminé autour du buffet où de nombreux échanges d'expériences ont pu être réalisés.